Articulation Temporo-Mandibulaire

L’ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE (ATM)

L’articulation temporo-mandibulaire désigne l’articulation des mâchoires. Cette articulation est dotée un ménisque, disque cartitagineux, qui assure la coaptation des deux pièces articulaires le condyle mandibulaire et la cavité glénoïdienne.

Chez le sujet normal, l’ouverture buccale est indolore, se fait sans bruit et a une amplitude de l’ordre de 40-50mm.

La pathologie de l’ATM se traduit, selon les cas, par:

  • des douleurs soit diffuses de l’hémi-face qui sont d’origine musculaire, soit localisées au niveau de l’ATM (juste en avant du conduit auditif),
  • des bruits articulaires: claquements plus ou moins sonores ou crépitations (sensation de marche sur du sable mouillé),
  • une limitation d’ouverture buccale pouvant gêner l’alimentation.

On distingue schématiquement deux types de pathologies temporo-mandibulaires:

  • les pathologies musculaires caractérisées par des douleurs diffuses de l’hémi-face, prédominant le matin, s’amendant dans la matinée, une amplitude d’ouverture buccale normale, sans bruit articulaire. Elles surviennent le plus souvent chez le sujet jeune, présentant souvent un bruxisme (grinçant des dents ), doté d’une occlusion dentaire correcte.Les cas les plus invalidants de bruxisme peuvent bénéficier d’injections de toxine botulique.
  • les pathologies intra-articulaires caractérises par, selon le stade d’avancement de la pathologie, des douleurs vives centrées sur l’ATM, aggravées par la mastication, permanentes ou évoluant par poussées, une limitation douloureuse de l’ouverture buccale, des bruits articulaires à type de claquement double (à l’ouverture et à la fermeture buccale) ou de crépitations

Les causes de ces pathologies sont multiples et souvent intriquées:

  • traumatismes directs de la face,
  • traumatismes indirects: anesthésie génerales, soins dentaires fastidieux ou difficiles tels qu’avulsion des dents de sagesse, traitement d’orthopédie dento-faciale, mauvaise occlusion dentaire,
  • hyper-laxité ligamentaire.

Le traitement de ces pathologies fait appel à une équipe de spécialistes: occlusodontiste, dentiste, orthodontiste, kinésithérapeute, chirurgien maxillo-facial.

Schématiquement, les pathologies musculaires et la plus grande partie des pathologies intra-articulaires relèvent de soins non-agressifs: gouttière occlusale, équilibration occlusale, traitement orthodontique d’une malocclusion.

Parfois, les luxations complètes du ménisque et l’arthrose articulaire  constituent, quand elles sont invalidantes,  une indication chirurgicale. Dans ces cas,  il semble préférable de proposer une arthroscopie à une large ouverture de l’articulation suivant en cela l’évolution observée dans le traitement des pathologies méniscales du genou.

Cette intervention, menée sous anesthésie générale, consiste en la mise en place d’un système optique de 2mm environ dans l’articulation. Une fois le bilan des lésions réalisé, une chemise métallique fine est passée dans l’ATM afin de pouvoir y introduire des instruments.

Dans certains cas, une simple arthrocentèse peut être proposée. Celle-ci consiste en un lavage articulaire réalisé sous anesthésie locale complété par l’injection d’acide hyaluronique pour améliorer la mécanique articulaire.

En post-opératoire, trois éléments sont capitaux:

  • rééducation temporo-mandibulaire active durant environ deux mois,
  • régime semi-liquide durant 6 semaines,
  • port d’une gouttière de protection articulaire.